Vous êtes ici: Vivre à Plauzat -  Santé et action sociales

Plauzat en Bref

Plauzat - un village en pleine évolution

En Bref ...

 

Plauzat est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-AlpesPlauzat, situé dans la plaine de la petite Limagne, se trouve juste avant la montagne aux contre-forts du Sancy, entre Clermont-Ferrand et Issoire. C’est le premier village traversé à la sortie de l’autoroute, et pour beaucoup de touristes, la première vision réelle de l’auvergne rurale !

 

La commune s'étend sur 13 km² et se situe à 421 mètres d'altitude.

Coordonnées géographiques:  Latitude: 45° 37' 18'' nord / Longitude: 3° 8' 59'' est.

 

Plauzat a vu sa population doubler entre 1975 et 2008, pour passer de 707 à 1400 habitants. Aujourd’hui on ne compte pas moins de 1748 plauzatois.

Selon le recensement de 2016 et pour une population de 1 667, la densité de population est d'environ 129,7 hab/km², et compte une proportion de 50,7 % d'hommes pour 49,3 % de femmes.

                                                                                                                                                 => plus d'informations ici

Plauzat est un village culturellement agricole et viticole. Nous vous invitons à faire le tour de notre village où vous ne manquerez pas de prendre en photo la fontaine aux lions et l’église Saint Pierre (classée Monument Historique depuis 1862).

Administration municipale
Le nombre d'habitants étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres au conseil municipal est de 19. 

Rattachements administratifs et électoraux
Les limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme ont été modifiées afin que chaque nouvel établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre soit rattaché à un seul arrondissement au 1er janvier 2017. La communauté d'agglomération Agglo Pays d'Issoire à laquelle appartient la commune est rattachée à l'arrondissement d'Issoire ; ainsi, Plauzat est passée le 1er janvier 2017 de l'arrondissement de Clermont-Ferrand à celui d'Issoire.

La commune a fait partie du canton de Veyre-Monton jusqu'aux élections départementales de mars 2015 ; à la suite du redécoupage des cantons du département, elle est rattachée au canton de Vic-le-Comte.

Histoire

Toponymie
Selon Ernest Nègre (*), le nom de lieu Plauzat (Plauziacum en 995, Plauzac au xive siècle Plozat en 15103) est basé sur le nom de personne gallo-romain Plautius et sur le suffixe -acum. On peut donc donner pour sens à Plauzat « domaine de Plautius/Plotius »En occitan, la langue locale, la ville se nomme Plauzac.

(*) Ernest Angély Séraphin Nègre, né le 11 octobre 1907 à Saint-Julien-Gaulène (Tarn) et mort le 15 avril 2000 à Toulouse, est un toponymiste et spécialiste d'occitan

Histoire
L'occupation de Plauzat est ancienne. En 1847, trente-deux haches datant de la période du bronze final sont trouvées dans un vase. Des traces d'occupation romaine sont également trouvées, notamment des tessons, et des pièces de bronze d'Hadrien. Plauzat est aussi la première commune à avoir une Marianne de couleur.

Liste des maires
Période    Identité 
1800    1806    Yves Aranud (fils)          
1806    1826    Jean-Baptiste Georges          
1826    1831    Villot de Boisluisant          
1831    1832    Antoine Fuchet          
1832    1844    Vincent Rollier-Archon          
1844    1846    ?          
1846    1848    Vincent Rollier-Archon          
1848    1849    Antoine Fuchet          
1849    1852    Jean-Baptiste Georges          
1852    1855    Jean Mahut          
1855    1872    Augustin Tixier de Matharel          
1872    1878    Antoine Mantrant          
1878    1881    Charles Queylard          
1881    1882    ?          
1882    1896    Stéphane Pagnat          
1896    1900    Victor-Antoine Cureyras-Clauson          
...    ...    ...    ...    ...
avant 1988    ?    Guy Chadeyron          
1995    2008    Jean-Louis Meunié 
2008    2020    Jean Desvignes

2020    ....        Jean Desvignes 

Démographie
L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007.

 

En 2017, la commune comptait 1 667 habitants, en augmentation de 8,18 % par rapport à 2012

(Puy-de-Dôme : +2,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

 

Évolution de la population  [ modifier ]
1793    1800    1806    1821    1831    1836    1841    1846    1851
775    1 911    1 720    1 498    1 200    1 371    1 296    1 367    1 348
Évolution de la population  [ modifier ], suite (1)
1856    1861    1866    1872    1876    1881    1886    1891    1896
1 319    1 251    1 234    1 228    1 232    1 255    1 344    1 382    1 409
Évolution de la population  [ modifier ], suite (2)
1901    1906    1911    1921    1926    1931    1936    1946    1954
1 119    1 041    1 016    746    781    680    704    606    637
Évolution de la population  [ modifier ], suite (3)
1962    1968    1975    1982    1990    1999    2006    2007    2012
652    620    707    829    895    972    1 306    1 353    1 541
Évolution de la population  [ modifier ], suite (4)
2017    -    -    -    -    -    -    -    -
1 667    -    -    -    -    -    -    -    -

Section en construction ...

Eglise Saint Pierre

 

L’église Saint Pierre est un édifice classé Monument Historique depuis 1862.

Ancienne chapelle du château, puis église prieurale elle se compose d’un chœur carré voûté en berceau et fermé par un mur droit (rare en Auvergne), d’une nef principale et de deux nefs latérales gothiques construites au XIII-XIV siècles.

 

Bâtie en arkose elle date du XI-XII siècles pour ses parties les plus anciennes. Dès 990 elle est dédiée à Saint Pierre. Le chœur et le transept à coupole sont romans. A remarquer les superbes chapiteaux du chœur et les fresques ou peintures murales des différentes époques qui colorent très richement cet espace carré.

 

Sous le chœur existe une crypte où se trouve un puits qui s’ouvre en son milieu. Le puits Saint Austremoine du nom de l’évangélisateur de la région. Pour l’instant la crypte reste fermée au public.

 

Sur la voûte de la croisé du transept nord une chambre forte protégeait l’édifice et l’angle nord-est du fort villageois dont l’église faisait partie. L’accès, actuellement obstrué pas des décombres, passait par le toit, puis traversait l’intérieur du clocher et l’on descendait par une cage d’escalier située dans le mur nord du clocher.

 

L’église possède un statuaire remarquable dont plusieurs sculptures sont classées ou inscrites aux Monuments Historiques (Sainte Barbe, Saint Verny) ainsi qu’un grand tableau de J.B. Collet représentant la Transfiguration classé également.

 

Dernièrement, différents sondages ont pu faire apparaître des sous couches de peintures, des grisailles de grande facture. Des poteries du XVIe siècle ont été également découvertes dans le puits de la crypte. La commune a déjà lancé les études nécessaires, mais le coût des travaux, malgré l’aide de l’état, du département et de la région, reste lourd pour un village comme Plauzat. Aussi la Fondation du Patrimoine fait-elle appel à votre générosité pour contribuer aux travaux de couverture, menuiseries, vitraux et d’enduits.